1968, petite souris informatique sort de son trou…

9 décembre 1968, ce jour-là le CIGREF n’a pas encore vu le jour, mais sa conception est déjà à l’œuvre ! Dans le même temps en Californie, au Stanford Research Institute… Douglas C. Engelbart, docteur en ingénierie électrique et informatique, pionnier dans le domaine de l’informatique*, intervient à la fois en public devant mille professionnels de l’informatique et simultanément en vidéo conférence, la première de l’histoire ! Cette première vidéo conférence historique se fait dans le cadre de la session d’automne de la Joint Computer Conference, avec la présentation d’un curieux objet en bois… sa particularité est de déplacer un pointeur sur l’écran de l’ordinateur. La souris informatique s’exhibe ainsi publiquement pour la première fois auprès d’un ordinateur !

L’objet présenté par Doug Engelbart, sur lequel il travaille depuis 1963, va révolutionner pour longtemps l’usage de l’informatique. C’est une sorte de petit cube en bois, encore loin du look de « souris » que nous lui connaissons aujourd’hui, avec ou sans fil ! Le boitier ne comporte qu’un seul bouton et contient deux disques perpendiculaires. Il est relié à l’ordinateur par deux fils torsadés.

La démonstration de Douglas Engelbart ne porte pas seulement sur la souris informatique, il présente aussi les hypertextes et un exemple de collaboration en écran partagé entre deux personnes installées sur des sites distants communiquant en réseau via une interface audio et vidéo. (vidéo originale de 100 minutes, Collection Engelbart de l’Université de Stanford)

Les évolutions de la souris informatique

En 1972, la souris est retravaillée par Jack Hawley et Bill English pour le Xerox PARC. La boule devient métallique et la souris transmet désormais à l’ordinateur des informations numériques sans passer par un convertisseur analogique – numérique.

La souris d’ordinateur sera revue en 1979 par Jean-Daniel Nicoud, un informaticien suisse de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Il lui ajoute une boule et des capteurs. Les premières souris ont été de simples boules de commandes (trackballs) inversées. C’est la friction de la boule contre le support qui permettait le mouvement du pointeur sur l’écran.

En 1982, Apple présente une souris à prix bas pour accompagner le Lisa qu’il veut pouvoir vendre en grande quantité. Cette souris a la particularité de n’avoir qu’un seul bouton. Microsoft propose également une souris pour l’IBM PC, avec « clic droit, clic gauche ». Dans le même temps, Steve Kirsch invente une souris optique qui fonctionne sur un tapis spécial. A sa sortie en 1984, le Macintosh est à son tour équipé d’une souris, avec un seul bouton.

En 1987, la connectique aussi évolue. Le PS/2 d’IBM sort avec un branchement rond à 5 broches qui va très vite équiper l’ensemble des PC. Les ports PS/2 obligent cependant à brancher le périphérique avant l’allumage de l’ordinateur.

Après avoir sorti en 1984 la première souris sans fil grâce à un dispositif à infra-rouge, Logitech lance une nouvelle souris sans fil, à radio-fréquence. L’avantage est qu’elle n’a pas besoin d’être placée en face du récepteur pour fonctionner.

C’est en 1998 que l’iMac est équipé d’une souris connectée sur un port USB. Ce branchement universel va progressivement remplacer la prise PS/2 pour presque tous les mulots de la planète (et autres périphériques, d’ailleurs) !

Au fil de temps les rongeurs informatiques font de l’acné… il leur pousse plein de boutons, par exemple pour naviguer sur internet, et autres molettes spéciales jeux vidéos.

La souris danse sur ses tapis…

L’inconvénient des souris à boule, dites mécaniques, était d’attirer la poussière et d’encrasser rapidement les rouleaux capteurs. D’où l’invention du tapis de souris. Les premiers tapis conçus pour isoler les souris sont en mousse. Avec l’apparition des souris optiques, aspirant moins la poussière, les tapis de souris adoptent le tissu ou le plastique qui permettent ainsi aux publicitaires de laisser libre cours à leur imagination…

* Douglas Engelbar a travaillé sur le développement de l’interface homme-machine et développé le système hypertexte, les réseaux informatiques et les premières interfaces graphiques.

Merci de cliquer sur les boutons ci-dessous !…

Catégories
3 Comments
  1. Germain

    On a du mal à imaginer de se servir d’un ordinateur sans la souris même avec les portables. Les touchpad ça dépanne mais quand on peut se connecter même une mini souris c’est plus confortable !
    C’est surprenant de découvrir la première souris en bois, merci pour cette histoire.

  2. Marie-Christine

    On apprend toujours beaucoup de choses avec votre site sur ce dont on se sert tous les jours et ce qui a fait les beaux jours des pionniers de l’informatique, merci beaucoup !

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Germain Annuler la réponse