Cloud computing, histoire de l’informatique en nuages

infographie-cigref-histoire-cloud-computingPour qu’aujourd’hui l’informatique s’élève vers les nuages, qu’elle devienne « cloud computing »1, il lui a fallu commencer par sortir de terre et gravir quelques étapes ! Et certaines ascensions furent plus rudes que d’autres…

Faire entrer l’informatique dans l’inconscient collectif…

Une des premières étapes, peut-être la plus importante, aura été l’entrée de l’informatique dans le système économique mondial. Inventer une technologie relève de génies individuels, voire de volontés et de talents d’équipes, de microcosmes motivés. Faire émerger et ressentir cette technologie comme une évidence dans l’inconscient collectif, dépend d’une alchimie beaucoup plus complexe ! En France, un « coup de pouce » à cette prise conscience fut certainement l’ouvrage de Pierre Lhermitte : « Le pari informatique », publié en 1968. Mandaté par le Conseil Economique et Social, Pierre Lhermitte s’était rendu aux Etats-Unis pour « étudier l’état le plus avancé et le plus développé à la fois de l’électronique mise au service de l’information, que l’on appelle dans ce cas informatique ».  Dans le prolongement, convaincu que l’informatique de gestion « va prendre une place de plus en plus importante et surtout va transformer et l’entreprise, et la société », en août 1970, il crée le CIGREF, association d’entreprises, pour : « rassembler les grandes entreprises françaises utilisatrices d’importants systèmes informatiques, de façon à promouvoir en commun les conditions d’emploi les plus efficaces de ces matériels ».

Mais rien ne serait arrivé sans quelques personnages, inventifs, visionnaires, tenaces… 

Quelques « grands-géniteurs » de l’informatique en nuages

Grands géniteurs, ils le sont par leur talent d’innovateur qui a conduit à la naissance de l’informatique. Grands-géniteurs, ils le sont également aujourd’hui en tant que « grands-parents » de cette nouvelle génération de l’informatique qui escalade les nuages ! Grands géniteurs, ils le sont par leur talent d’innovateur qui a conduit à la naissance de l’informatique. Grands-Géniteurs, ils le sont également aujourd’hui en tant que « grands-parents » de cette nouvelle génération de l’informatique qui escalade les nuages !

1933 – Norman B. Krim et Jacob Goldman, le premier invente le transistor et le second force le Palo Alto Research Center à sortir de terre. Ce centre de recherche permettra des avancées technologiques aussi fondatrices que le protocole Ethernet, et bien d’autres…

1936 – Alan Turing, inventeur de la machine de Turing, rend la pensée calculable, fondement de l’intelligence artificielle.

1960 – Joseph Carl Robnett Licklider, moins connu, il apporta pourtant lui aussi un fort coup de pouce à la « démarche internet » fondatrice de l’informatique en nuages. Dès 1960 il rédige le document Man-Computer Symbiosis (symbiose Homme-Machine) où il anticipe l’informatique interactive, les bibliothèques numériques, le commerce électronique, la banque en ligne…

1968 – Douglas Engelbart, il présente pour la première fois lors de la session d’automne de la Joint Computer Conference, la souris informatique dont la mission est de déplacer un pointeur sur l’écran d’ordinateur…

1970 – Dennis Ritchie, inventeur du langage de programmation informatique « C » utilisé par UNIX et sur lequel reposent d’autres langages non moins utilisés : C++, Java et PHP…

1970 – Ray Tomlinson, il travaille sur deux programmes : Send Message, associé à ReadMail, pour permettre aux utilisateurs d’un même ordinateur de se laisser des messages… et sur CPYNet permettant de copier des fichiers simultanément sur différents ordinateurs. En associant les deux idées, il envoie le premier « netmail » entre deux ordinateurs distants. Aujourd’hui 204.000.000 mails sont expédiés chaque minute et 132.600.000 d’entre eux sont des spams !

1972 – Vinton Cerf et Robert E. Kahn, ils font franchir en 1972 le premier gué de l’informatique vers le nuage en inventant le protocole du futur internet TCP (Transmission Control Protocol).

1974 – Roland Moreno, inventeur de la carte à puce présente dans tous les objets numériques qui nous permettent d’accéder aux nuages numériques !

1975 – Bill Gates, sans qui l’incontournable système Windows et fondateur de Microsoft avec Paul Allen.

1976 – Steve Jobs, à qui l’on doit de voir des « pommes croquées » se répandre sur la planète depuis près de 40 ans ! Mais aussi celui qui a su rendre « indispensable » les premiers véhicules conduisant nos attentes vers le Cloud !

1991 – Tim Berners-Lee, inventeur du World Wide Web, protocole HTTP 2 HyperText Transfer Protocol… Il fera appel à des développeurs volontaires pour l’aider à créer un navigateur ce qui conduira au développement de Mosaic au centre de recherches américain NCSA.

1997 – Larry Page et Sergey Brin, inventeur de l’algorithme de Google, gratifiant ainsi la recherche sur le web de nouvelles valeurs sur le principe de « pagerank »…

Et bien d’autres !

Quelques-unes des technologies génitrices du Cloud

Comme pour ses grands géniteurs, une liste exhaustive des technologies ayant propulsé l’informatique en nuages n’est guère possible ! Sans hiérarchie d’importance, quelques-unes sont cependant évidentes comme :

- Le développement de Multics, le premier système d’exploitation, conçu en 1964 par le MIT, les Laboratoires Bell et General Electric, des centres d’innovation ayant été particulièrement importants sur le parcours de l’informatique en nuages.
- Les navigateurs, ils ouvrent la fenêtre au voyage numérique,
- Les premières messageries internet, elles inspirent la liberté d’échanger en étant accessible en ligne, depuis n’importe quelle machine. Cela fait de 1996 une pierre blanche sur le chemin du Cloud !
- Les systèmes d’exploitation, ils évoluent pour répondre à cette envie d’autonomie, pour faire oublier l’aride sémantique de C:\… et aussi pour pousser le marché grandissant de l’informatique et de la micro-informatique.
- Les moteurs de recherche, ces robots nourris d’algorithmes mutants, capables de mettre le monde à portée de clic. Alors même qu’à présent Google recense autour de 30 trillions de pages. Ses bots en crawlent quelques 20 milliards par jour !

Les outils de publication en ligne, premières tendances vers le cloud

Autre étape constitutive du cloud computing, l’apparition des outils de publication en ligne. Le premier exemple qui vient à l’esprit de tous est certainement wikipedia. Qui n’a jamais utilisé cette encyclopédie participative en ligne ? Elle repose sur la technologie wiki, site web dont les contenus sont modifiables par les internautes eux-mêmes. Le premier wiki revient à l’informaticien américain Ward Cunningham qui a voulu, en 1995, réaliser un site destiné à la programmation informatique.

Apparaissent également des outils de « CMS » (Content Management System) comme WordPress. Ces outils proposent une interface permettant à l’utilisateur désirant publier en ligne de gérer la publication de ses contenus. Ils proposent généralement des « templates », modèles de présentation de contenus, et des fonctionnalités de gestion éditoriale. Grâce à cette simplification d’utilisation des outils de publication en ligne, les blogs s’installent sur le web, adoptés par les particuliers mais aussi par les professionnels, libérant ainsi l’écriture des contraintes de l’édition ! Des plateformes de blogs gratuits s’ouvrent aussi comme Blogspot, Skyrock. Toutes les fonctions de publication y sont automatisées pour rendre l’usage encore plus facile.

Les réseaux sociaux

Le premier à se poser sur la Toile fut Myspace, proposé par Tom Anderson et Chris DeWolfe en août 2003. Mais c’est sans doute l’arrivée de Facebook en 2007 qui a fait entrer l’expression « réseaux sociaux » dans le langage courant, dans son acception web 2.0 ! Leur croissance exponentielle matérialise l’intérêt, qu’il soit privé ou professionnel, pour les usages en ligne, les fonctionnalités en nuages…

Les plateformes d’hébergement et de partage de données numériques

Qu’elles soient généralistes ou spécialisées par la nature des fichiers qu’elles accueillent, les plateformes permettant le stockage et/ou le partage de données, se multiplient. En 2005, c’est l’ouverture de la plateforme de partage et d’hébergement de vidéos YouTube. Dailymotion, son équivalent français, voit le jour en mars 2005, à l’initiative de Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey En 2006, Slideshare propose le partage de présentations professionnelles. Flickr Commons propose le partage de photos en 2008.

ebook-guide-cloud-computingProgressivement, les services qu’offrent ses plateformes se professionnalisent. Ainsi, le cloud computing prend place dans notre nouvelle culture numérique.

Pour les usages professionnels du cloud : Guide « Cloud computing et protection des données ».

Le pari informatique, un défi relevé !

pari-informatique-cigrefPierre Lhermitte concluait ainsi son ouvrage : « L’enjeu du pari informatique s’avère-t-il riche de promesses ou lourd de conséquences graves suivant la façon dont nous saurons jouer la partie de la « seconde révolution industrielle ». Cette étude a pour but essentiel de tenter d’attirer l’attention des pouvoirs publics et de tous ceux qui détiennent quelques responsabilités dans le domaine économique sur les conséquences possibles du pari informatique et surtout sur les conditions indispensables à sa réussite. Celles-ci sont nombreuses et supposent, pour être réunies, une ferme volonté, une ardeur générale et surtout une coordination d’ensemble dans le cadre d’un vaste plan à long terme ».

Ardeur et volonté se sont imposées ! Si l’informatique est bel et bien entrée dans l’entreprise, elle en a même poussé les murs jusqu’à ce que les usages personnels lui reviennent de plus en plus mobiles et en nuages !

Comme ce parcours vers le cloud computing ne saurait être exhaustif, chacun peut y apporter compléments et expériences en commentaires !

_________________

Concrètement, le cloud permet d’utiliser en libre-service via le web des services informatiques basés sur des machines distantes, via des réseaux et des logiciels gérés par un fournisseur
2 Voir aussi quelques dates clés

Ligne

Ce contenu a été publié dans Pari informatique, Technologies informatiques, Usages internet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Cloud computing, histoire de l’informatique en nuages

  1. Sophie M dit :

    Excellent ! Cette belle rétro nous permet de comprendre la façon dont les choses s’enchainent.
    En plus cette mise en perspective est un bel hommage à ces créateurs, ceux que vous citez et les autres.
    En tout cas, heureusement que des visionnaires ont parié sur l’informatique… Comment on ferait si on ne pouvait pas partager nos vidéos, nos photos, et babiller en live avec nos amis ? ;-)

  2. Jérôme dit :

    Très bonne prise de recul sur l’évolution de l’informatique vers le numérique !
    Et globalement j’aime beaucoup votre site !

  3. Renaud dit :

    Bonjour,

    Bravo, noble programme de rappeler que la révolution numérique a une histoire d’hommes et de femmes, noble programme de rappeler que la connaissance de cette histoire nous aidera à nous orienter au mieux par la suite.

    Un seul petit regret : vous oubliez Louis Pouzin à qui nous devons le datagramme (et un petit cororico en passant) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pouzin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>