Lettre au Père Noël, de la plume à la tablette !

Quelle lettre le Père Noël reçoit-il au 21ème siècle, alors que son secrétariat à Libourne (Gironde) vient de fêter ses 50 ans ? Au hasard, une de ces lettre extraite des 1.400.000 reçues par ses lutins-secrétaires…

Cher Père Noël,

Je sais bien que les temps sont durs, que l’on parle beaucoup de « crise », mais quand même… tu es le Père Noël ! Si tu arrives à passer par la cheminée, ce qu’aucun autre adulte ne fait normalement, si tu parcoures le monde sur un traineau volant tiré par des rennes, la crise ne devrait pas trop être un souci pour toi ! 

Alors sache que ce qui me ferait vraiment plaisir… mais alors vraiment plaisir ! ne sera pas très difficile à trouver. Il y en a dans beaucoup de magasins. Et si tu vas sur Internet, est-ce que tu sais aller sur Internet ? ce n’est pas ça qui manque… tu as juste à taper ces lettres sur ton clavier : « TABLETTE » et là, tu verras des pages et des pages (53.200.000 réponses données par Google, tu sais le moteur de recherche…) qui te diront où tu peux trouver ce cadeau qui me fait tant rêver !

Ne te trompe pas, j’aime bien le chocolat, (j’adore ça même, parce que je suis très gourmand…), mais ce ne sont pas des tablettes faites à partir de la fève de cacao que j’aimerais que tu m’apportes… en fait c’est une « tablette numérique », on dit encore une « tablette tactile ». Je t’explique : c’est un objet qui te donne accès au monde entier, qui te permet de jouer, de discuter avec des amis, de trouver toutes sortes d’informations, de lire, de regarder des films, la télé, même de travailler… et ça juste en passant ton doigt sur un écran ! Tu te rends comptes !…

Je voulais te dire que j’ai été très gentil avec mes parents, que j’ai bien travaillé au collège. Je n’ai pas eu les « félicitations », c’est à cause de quelques notes pas terribles en anglais et en géographie… mais justement avec une tablette, je devrais pouvoir faire des progrès ! 😉

Merci d’avance cher Père Noël ! Et surtout prends bien soin de toi quand tu voyages dans le cloud !

Espérons que ce jeune collégien ne sera pas trop déçu lorsqu’il découvrira ses cadeaux au pied du sapin ! Parce que, selon l’étude Deloitte 2012 réalisée en septembre dans 18 pays européens et en Afrique du Sud, publiée sous le titre « Un Noël éclairé… et pas à n’importe quel prix », « les cadeaux high-tech sont trois fois plus souhaités qu’offerts, probablement du fait de leur prix… ». L’étude signale que « le souhait de produits innovants tels que les tablettes et smartphones enregistre une progression constante, respectivement à 19% et 17%, notamment les tablettes chez les 18-44 ans qui progressent de plus de 6 points. Par contre, pour 2012, l’intention d’achat est divisée par plus de 2 pour les tablettes et 3 pour les smartphones… ».

La Lettre au Père Noël se dématérialise aussi…

Cela fait tout juste un demi-siècle que la Lettre au Père Noël s’est institutionnalisée, notamment avec la centralisation des missives à Libourne et la réponse systématique de La Poste. La première réponse, qui date de 1962, comportait un texte écrit par la psychanalyste Françoise Dolto, sœur du ministre des PTT de l’époque, texte présenté sur une carte illustrée par René Chag. Cette année, le secrétariat du Père Noël avait reçu 5.000 lettres.

Aujourd’hui, on peut rassurer l’auteur de la lettre ci-dessus, le Père Noël connait internet, depuis 1998 il dispose d’un site web où l’on peut lui adresser ses souhaits par courrier électronique et par lequel il reçoit plus de 180 000 mails chaque année. D’ailleurs voici la réponse à sa lettre…

En 2009, le Père Noël a commencé à adopter la « culture web » ! Le texte de sa carte-réponse invite les enfants à venir sur son site : «…Mila, notre choriste de Noël, a perdu sa voix ! Il faut absolument l’aider à la retrouver ! Pour cela, viens vite sur mon site Internet, nous la rechercherons ensemble…» !

En 2012, Fleur Pellerin, la ministre de l’Economie Numérique s’est même rendue en Gironde pour visiter le secrétariat du Père Noël, qui s’était déplacé en personne pour l’accueillir.

Jeux, jouets, cadeaux… reflets de culture !

Si avant 1962 les « Lettres au Père Noël » avaient peu de chances de recevoir une réponse, gageons que leur histoire remonte sans doute à l’origine du Père Noël, alias Santa Claus, apparu en 1863, lui-même fortement inspiré de Saint Nicolas qui aurait vécu au 3ème siècle… Par contre la notion de cadeaux pour les enfants remonte à l’origine de l’homme lui-même. En effet, les premiers hommes polissaient déjà des cailloux, ramassaient des coquillages pour occuper les enfants, les amuser, les consoler lorsqu’ils pleuraient. Au fil des âges et de l’évolution des techniques, des jeux et jouets furent imaginés et fabriqués par les parents. Les pères sculptaient des objets en bois, les mères fabriquaient des poupées de chiffons…

Le jouet se façonne en reflet de la société et de sa culture. Les peuples, en devenant guerriers, confectionnent des petits soldats en terre cuite d’abord, puis en étain et en plomb pour les garçons, tandis que les filles jouent à la dinette…

Il faudra attendre la fin du 19ème siècle pour que les jouets deviennent de plus en plus élaborés, qu’ils bénéficient des progrès industriels. On voit alors petits trains et voitures entrer dans les familles les plus aisées. Cependant, le jouet reste encore exceptionnel, parfois même est-il fabriqué sur commande. Du reste, il n’existe pas encore de magasins de jouets. Les premiers ouvriront leurs portes après la première guerre mondiale. Dans le cadre de l’exposition « des jouets et des hommes » au Grand Palais à Paris, on est accueilli par un automate du Père Noël en avion. La commissaire de l’exposition explique que « cet automate a été électrifié, c’est le premier objet animé des vitrines de Noël au magasin du Bazar de l’Hôtel de Ville à Paris en 1925… ».

Histoire CIGREF souhaite à chacun de ses lecteurs d’être parmi ceux qui recevront précisément, en ce Noël, ce qu’ils auraient écrit dans leur lettre au Père Noël, même s’ils ont oublié de la lui adresser… Joyeux Noël à tous !

Catégories
4 Comments
  1. Vincent

    Ca donne envie d’écrire sa lettre au Père Noël ! Et en tout cas, ça montre bien effectivement que les cadeaux sont des reflets de culture en fonction des époques. Merci

  2. Kevin

    Cool cette lettre ! 😉 Moi aussi j’ai demandé une tablette… J’espère ne pas être dans les stats de l’étude Deloitte.
    Intéressant l’histoire de la lettre au Père Noël… c’est marrant que le bonhomme rouge n’échappe pas à Internet !

  3. Mélanie

    Je fais partie des stats de ceux qui avaient commandé une tablette et ne l’ont pas eue 🙁 !
    Alors, je ne vais pas jusqu’à dire que le Père Noël est une ordure, mais je pense qu’il devrait changer de lunettes et lire un peu mieux les lettres qu’il reçoit !!!
    Sinon pas mal votre billet, je ne savais pas que ça faisait 50 ans que le service de La Poste existait. Et j’aime bien la lettre de ce collégien ;-)… espérons qu’il aura eu plus de chance que moi !

  4. Loïc

    J’adore ce billet ! Même si pour moi “le Père Noël est une ordure” cette année… pile dans les stats de cette étude. Il a zappé la tablette que je voulais !

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Vincent Annuler la réponse